Gladys Debieux

C’est quoi la prévention ?

Le mot « prévention » est un mot que nous connaissons tous, mais qui demeure difficile à définir précisément. De plus, c’est un concept essentiel dans le domaine de la santé. C’est pourquoi il est important de le clarifier et d’en expliciter ses trois niveaux et ses différents champs d’actions pour mieux le comprendre. 

Prévention de quoi parle-t-on ?

De façon générale, la prévention désigne l’ensemble des dispositions et dispositifs (attitudes, actions et comportements) pris pour éviter la survenue d’un risque ou d’un danger (par exemple : la prévention routière). 

Selon, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui considère la santé comme « l’absence de maladie ou d’infirmité, mais aussi comme un état de complet bien-être physique, mental, social » ; la prévention dans le domaine de la santé est « l’ensemble des mesures visant à éviter ou réduire le nombre et la gravité des maladies, des accidents et des handicaps » (1948). 

Cette définition met en avant l’importance de la prévention en tant que démarche globale qui peut être adoptée à différents niveaux et à différents moments de la vie, dans le but de maintenir ou d’améliorer la santé et le bien-être de chaque individu et des populations. Ainsi, en adoptant des mesures de prévention adaptées, il est possible de diminuer les risques de maladies et de problème de santé, d’améliorer la qualité de vie et de réduire les coûts de santé à long terme. 

Main qui stoppe des dominos pour qu'ils ne fassent pas tomber les autres.
(Canva)

Les 3 niveaux de la prévention en santé

La prévention en santé est donc une démarche globale qui peut être adoptée à différents niveaux et à différents moments de la vie, dans le but de maintenir ou d’améliorer la santé et le bien-être de chaque individu et des populations. Classiquement elle est répartie en trois niveaux qui se complètent ; chaque niveau suivant prend le relais du précédent si celui-ci n’a pas suffi. 

  • La prévention primaire agit en amont de la maladie ou de l’accident. Elle vise non seulement à diminuer l’incidence d’une maladie dans une population, mais aussi à réduire les risques d’apparition d’une maladie. L’objectif est donc de diminuer les facteurs de risques, par exemple via la vaccination, la promotion d’une alimentation équilibrée, de l’importance de l’activité physique, les campagnes en faveur de la réduction de la consommation d’alcool et de tabac… La prévention primaire comprend également la mise en place de politiques environnementales pour réduire l’exposition à des facteurs de risque. 
  • La prévention secondaire est mise en place au moment où la maladie ou le problème de santé apparaît, mais avant que des complications ne surviennent. Le but est alors de l’identifier à un stade précoce et de le traiter le plus rapidement et le plus efficacement possible pour éviter toute aggravation. Les mesures préventives sont alors des actes liés au dépistage précoce, au test de diagnostic et au traitement précoce.  
  • La prévention tertiaire intervient après que la maladie ou le problème de santé ait été diagnostiqué et prise en charge dans le but de réduire les complications éventuelles et de prévenir les récidives. Elle agit sur les complications et les risques de récidive et concourt ainsi à limiter la progression et les séquelles d’une pathologie avérée. Elle a alors un rôle important également pour améliorer la qualité de vie de l’individu concerné. Les mesures de prévention tertiaire incluent la réadaptation, la rééducation, la prise en charge des complications, les thérapies de soutien, les actions de réinsertion sociales et le suivi régulier des patients. 

Les différents champs d'action de la prévention

Les démarches préventives peuvent également être classifiées selon leur champ d’action : 

  • La prévention universelle cible l’ensemble de la population ; par exemple pour la promotion alimentation équilibrée ou de l’exercice physique régulier. 
  • La prévention sélective se concentre sur des catégories de personnes exposées à des risques spécifiques comme les personnes âgées ou les travailleurs exposés à des substances toxiques. 
  •  La prévention ciblée, quant à elle, s’exerce en direction des sous-groupes de la population présentant des facteurs de risques spécifiques ; par exemple la glycosurie chez la femme enceinte. 

La prévention est donc un concept important qui a pour objectif de réduire les risques et les conséquences des maladies et des problèmes de santé. Les trois niveaux de prévention sont complémentaires et permettent de prendre en charge la santé dans sa globalité, chaque niveau ayant des objectifs et des mesures spécifiques. 

Pour partager l’article : 

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut