Gladys Debieux

Blue Monday : déprimante infox !

Depuis 2005, le troisième lundi de janvier est présenté chaque année comme le jour le plus déprimant de l’année. Surnommé « Blue Monday » (jour bleu), ce jour soi-disant déterminé par un calcul scientifique, s’avère être en réalité une infox et une opération purement commerciale. Examinons la vérité derrière ce prétendu « jour le plus déprimant ».

La réalité derrière le "Blue Monday"

A l’origine du Blue Monday

En effet, ce prétendu concept scientifique n’est rien de plus qu’une invention commerciale initiée par Sky Travel, une chaîne de télévision britannique spécialisée dans les voyages. Cette chaîne tirait l’essentiel de ses revenus de la diffusion de publicités pour des compagnies aériennes. En promouvant l’idée que le troisième lundi de janvier est le jour le plus déprimant de l’année, elle a construit une campagne de communication autour du « Blue Monday » pour stimuler les ventes de voyages durant cette période. En effet, les gens ont souvent tendance à consommer davantage lorsqu’ils sont déprimés. Ils espèrent donc vendre plus de séjours…

Afin de « valider » le Blue Monday, ils contactent Cliff Arnall, psychologue à Cardiff, et le paient pour créer une formule mathématique qui valide le « Blue Monday ». Ce n’est absolument pas une démarche scientifique !

L’histoire de la formule

Cliff Arnall développe alors une formule mathématique qui prend en compte plusieurs données pour déterminer le jour le plus déprimant de l’année. Parmi ces variables figurent la météo, le salaire, les finances et la motivation. Ainsi, selon lui, le troisième lundi de janvier correspondrait au pire jour de l’année car il concentre de nombreux paramètres tels que la météo hivernale, les nuits longues depuis déjà un certain temps, la période post-fêtes, le contrecoup financier des fêtes de fin d’année, le salaire du mois pas encore tombé, le début de la semaine et la difficulté à tenir les résolutions de la nouvelle année.

Cliff Arnall a également réalisé une « équation » pour déterminer le jour le plus heureux de l’année. Selon lui, c’était le troisième vendredi du mois de juin, faisant de ce jour le meilleur pour manger de la glace ! Bien sûr, c’est aussi une intox. Heureusement, nous pouvons manger de la glace tous les jours si nous le souhaitons 😉 !

L’infox dévoilée

C’est en 2010, que l’infox est dévoilée dans les médias outre-manche dans un premier temps. Cliff Arnall admet alors qu’il n’y avait rien de scientifique derrière ce calcul. Et confirme que cette demande provenait bien d’une société de publicité pour le compte de l’agence de voyages Sky Travel et qu’il a été payé pour le faire. 

Les conséquences possibles du "Blue Monday"

Bien que cette désinformation soit révélée depuis 2010 et que de nombreux médias français en fassent le relais (voir des liens en bas de page), le Blue Monday continue à circuler dans d’autres médias comme une vérité 😞. Certains commerciaux l’utilisent même pour vendre des séjours, des produits de bien-être…

De plus, le Blue Monday peut créer une confusion concernant la dépression. Il risque de stigmatiser les personnes en souffrant. L’idée de désigner le troisième lundi de janvier comme le jour le plus déprimant de l’année peut donner l’impression que la dépression est une maladie qui touche tout le monde, banalisant ainsi sa gravité.

Cela pourrait également dissuader ceux qui souffrent de dépression de chercher de l’aide. En effet, s’ils pensent que leur condition est simplement due à une mauvaise journée, ils pourraient hésiter à consulter un professionnel de la santé mentale.

La dépression est une maladie mentale majeure, au sens où elle impacte l’ensemble de la vie d’une personne. Elle ne se limite pas à un seul jour. Il est essentiel de se rappeler que pour ceux qui souffrent de dépression, ces sentiments ne se limitent pas à un seul jour de l’année.

Si vous vous sentez déprimé, il est important de consulter un professionnel de la santé.

 

Je crois fermement que la pseudoscience (comme cette équation) présentée régulièrement comme une science authentique dans les médias grand public nuit à la compréhension du public de la science et de la psychologie. C’est également irrespectueux envers ceux qui souffrent de dépression réelle, suggérant qu’elle est temporaire, mineure et vécue par tout le monde, plutôt que ce qui peut être une condition chronique et incapacitante. Les personnes atteintes de dépression clinique ont souvent du mal à être prises au sérieux, surtout que « dépression » est un terme si général. 

Le Blue Monday est une invention purement commerciale sans base scientifique. Il est essentiel de ne pas minimiser ou stigmatiser la dépression, une maladie mentale qui touche des millions de personnes à travers le monde.

Avez-vous aimé cet article ? 📌 Partagez-le sur Pinterest.

Pour partager l’article : 

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Girard
Girard
4 mois il y a

Incroyable, écœurant et déprimant

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut